le nouveau système de points de la Race to Dubaï 2019

Le nouveau système de points de la Race To Dubaï de l’Europeantour 2019 est en place ! 

Voici les clés pour comprendre les raisons des décisions mises en place dès la fin novembre 2018, puis modifiés le 13 février 2019 .

Avec la nomination de Keith Pelley en avril 2016, le nouveau  CEO  (Chief Executive Officer) a redonné du souffle à l’Europeantour avec de grandes ambitions à face à la concurrence menaçante du circuit américain. 

Dès 2017, ses décisions se sont traduites par une hausse substantielle de la  dotation de 8 tournois, badgés  « Rolex Series ».

L’apparition de 8 Rolex Series en 2017

Ces 8 tournois sont dotés, à mini, 7 millions de dollars. Ils doivent renforcer l’attrait du circuit européen, en face d’un circuit PGATour américain plus richement doté et donc attractif. L‘Europeantour devait réagir afin conserver ses meilleurs joueurs. 

Mais faire cohabiter des tournois à très grosse dotation et d’autres à petite dotation a créé des déséquilibres :

-1- Le seuil minimum pour conserver sa carte européenne a bondi de 115 000 euros. Il est passé de 275 000 euros en 2016 à 390 000 euros en 2017.

-2- Conserver son droit de jeu sur le circuit européen est devenu plus difficile. L’attractivité des Rolex Series, se fait au détriment des joueurs bénéficiant de petites catégories.  Et Réaliser des Top 5 ou 10 hors Rolex Series sur les petits tournois,  accessibles mais faibles en points, pouvaient ne pas suffire pour garder son droit de jeu.

Ramener une amplitude de points de 1 à 12…vers 1 à 6 en 2019

A la différence du circuit américain, où les dotations sont plus élevés et plus homogènes (de 1 à 2) , les dotations du circuit européen avait une amplitude de 1 à 12 !

Le nouveau système de points de la Race to Dubaï 2019 est en place depuis le Honma Open le 25 novembre 2018, premier tournoi de la saison 2019

Le Calcul du classement en unité de points datant de 2013 est conservé mais profondément revu. 

Le nouveau système de points de la Race to Dubaï 2019 classe chaque tournoi de la saison 2019 dans l’une des neufs catégories ci-dessous (Championnats du monde et Majeurs compris) :

grille des dotations de tournois en $ et leur valeur en points en 2019 (au 18 novembre 2018)

L’amplitude de points de 1 à 12 en 2018 (ex: Rocco Forte Sicilian Open 1 000 000 points vs Us Open 12 000 000 points )

devient de  1 à 5 en 2019. (ex: Rocco Sicilian Open = 2000 points, US Open =Majeur 10 000 points).

Avec une modification intervenue le 13 février 2019. 

Cette amplitude, initialement fixée de 1 à 5 pour 2019, a évolué vers 1 à 6, le 13 février 2019.

Car pour garantir un suspense jusqu’au dernier tournoi de la saison, l’Europeantour a augmenté les points sur les 3 tournois de la finale de la Race To Dubaï. Les points Rolex Series du Turkish Airlines passe  de 7000 à 9000 points. Le Nedbank Golf Challenge passe 7500 à 10000 points et DP World passe de 8000 points à 12000 points !!!

 

Un pourcentage de points unique pour une place identique.

De plus, l’attribution des points pour une même place suit désormais une répartition identique pour tous les tournois de la saison. L’Europeantour attribue un pourcentage identique des points pour une  même position dans le classement, quel que soit le tournoi. 

-Par exemple en 2019, une 50ème place équivaut à un pourcentage de 0,49% des points disponibles, quelque soit  le tournoi de la saison*.

Exemple pour une 50ème place :

des dotations de tournoi en point, un coéficient identique en % pour chaque place. exemple pour une 50ème place. (grille au 13 février 2019)

A noter

1- c’est la fin du systématique 1$ = 1 point. Le nombre de points est déconnecté de la dotation.

2- Contrairement au nombre de points* de classement européen, la rémunération financière en $ peut toujours être différente pour une même place  dans 2 tournois d’une même catégorie. 

*avant calcul des ex-aequo.

Exemple : la 50ème place rapporte donc 9,8 points à la Race to Dubaï pour l’Indian Hero Open 2019 doté de 1,5 millions d’€, tout comme le BMW International Open 2019 doté de 2,0 millions d’€. (même catégorie =1).

Une mesure d’ajustement judicieuse !

 

Mis en place depuis novembre 2018, ce nouveau système de points de la Race to Dubaï a donc remis plus d’équité pour la saison 2019. Souhaitée par les joueurs, cette mesure d’ajustement concerne principalement les accédants à l’Europeantour ou d’autres joueurs en difficultés luttant pour y rester.  

Le 13 février 2019, la modification intervenue concerne le haut du tableau de la Race to Dubaï et les Final Series. Cette mesure limite le champ de joueurs sur les 3 derniers tournois de la saison comme suit :

-70 joueurs pour le Turkish Airlines,

-60 joueurs pour le Nedbank Golf Challenge à Sun City en Afrique du Sud. Enfin,

-50 joueurs pour le DP World à Dubaï.

L’Europeantour a choisi de mettre en jeu un grand nombre de points pour entretenir un suspense  jusqu’au dernier tournoi de la saison .

Par ailleurs, le bonus pool (bonus de  5 000 000 $), réservé auparavant aux 10 meilleurs joueurs européens de la Race to Dubaï, va se limiter aux 5 meilleurs joueurs en 2019. Cela permet de revaloriser les montants pour les 5 mieux classés, sans dépenser plus, comme suit :

Vainqueur de la Race to Dubaï : 2 000 000 $

2nd  : 1 250 000 $

3ème : 700 000 $

4ème : 600 000 $

5ème : 500 000 $

Les projections en points

Selon les calculs de prévisionnistes, et pour vous repérer, les seuils « clé » 2019 seraient les suivants :

N°1 Européen                           :  4650 points

5ème  Européen                        :   3435 points

50ème , accès Final DP World :  1135 points

110ème,  carte 2020                   :  440 points 

2 Commentaires

  1. combien a gagner de dollars lorenzo vera a dubai en 2019 merci de me repondre
    tres cordialement
    d cazenave

    • Bonjour,
      Pour le tournoi :
      Jon Rahm a gagné 3 000 000 dollars.
      Thomas Fleetwood a gagné 885 000 dollars
      Mike Loren-Vera a gagné 590 000 dollars.

      Pour Jon Rahm, il faut ajouter le « Bonus Pool » de 2 000 000 dollars réservé à sa première place à la Race to Dubaï

      Une mauvaise lecture de ligne de putt sur le 18 et manquer un eagle peuvent parfois coûter très cher (trop ?) pour notre français qui réalise un magnifique tournoi au milieu de quelques unes des grandes stars planétaires du golf actuel ! (Mc Ilroy N°2, Rahm N°3, Fleetwood N°10).

      Merci de votre visite sur Driver&Driver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *