A la découverte d’Augusta National

A la découverte d'Augusta National

Ce parcours de golf, considéré comme le chef d’oeuvre de Bobby Jones, est l’un des plus inaccessibles dans le monde. Aller voir jouer les meilleurs mondiaux au Masters nécessite des années de patience ou de la chance pour obtenir les billets d’entrée par tirage au sort…..

En attendant, les précieux sésames faites une première visite à la découverte d’Augusta National, à l’aide des meilleurs tweets du moment sur ce parcours de légende.

Magnolia Lane

Avec Martin Coulomb, journaliste à l’Equipe, découvrez le premier frisson sur la Washington Road avec les abords et l’arrivée à l’Augusta National. Découvrez furtivement son entrée principale avec Magnolia* Lane, “Gate N°3”, un accès infranchissable pour le golfeur “commun des mortels” ! Un coup d’oeil rapide et une première émotion comme si vous y étiez, au volant de votre voiture de location….

*Allée de 330m de long, bordée de 60 magnolias.

Le parcours

Depuis 1933, le parcours, dessiné par Alister Mackenzie  est “Le” monument de ce lieu. Son slope est 148, et le SSS 76,2…..parcours très difficile, sélectif malgré la présence de, seulement, 22 bunkers !

Le Crow's nest

“A Pretty nice spot” selon Ben Crenshaw, le crow’s nest (nid de corbeaux) est situé sous les combles de l’emblématique Club-house au bout de Magnolia Lane. C’est ici que sont hébergés les joueurs amateurs participant au Masters. En règle générale, les joueurs n’y passent qu’une nuit pour l’expérience inoubliable, car son calme n’est pas garanti en raison de l’effervescence qui anime ce lieu  mythique d’Augusta National durant le Masters. Romain Langasque est le dernier français à y avoir séjourné une nuit en 2016.

La salle de Presse

Selon les journalistes français dépêchés sur place, la salle de presse est unique en son genre.

Etant le seul parcours accueillant tous les ans un Majeur, la salle de presse est installée dans un bâtiment pérenne, et non provisoire comme sur les autres tournois du Grand Chelem.

Les traditionnels ricochets au Trou N°16

Pendant les journées d’entrainement, le jeu “traditionnel” au trou N°16 consiste à faire des ricochets avec la balle, revenir sur le green  et faire le par lors du concours de par 3 le mercredi !

“Let’s see the skips”

Le Par 3 contest

La tradition est également entretenue avec le “Par 3 Contest”, le tournoi des pars 3 sur le 9 trous d’Augusta National.

Ce tournoi est l’occasion de voir les champions se détendre en famille ou entre amis, devant une immense foule admirative, autour d’une épreuve très conviviale, sans enjeu. Elle est parfois très spectaculaire. En 2018, Tom Watson avait remporté ce trophée. 

Cette même année, un des petit-fils de Jack Nicklaus, caddie de son grand-père pour l’occasion, y a réussi un trou en un ! un moment exceptionnel !

Un événement à ne pas manquer le mercredi , veille du tournoi.

Mais attention, le vainqueur de ce tournoi n’a gagné jamais le Masters la même année….

La "Green Jacket Ceremony"

Empreinte de tradition et de simplicité, la cérémonie de remise de la veste verte, signifie que le vainqueur devient membre à vie. C’est le dernier moment fort de la semaine du Masters. Cette veste ne doit jamais quitter le club, hormis pour le vainqueur pendant l’année année de sa victoire. Cette cérémonie clôture l’événement. Le président du club termine son discours en donnant rendez-vous l’année prochaine en Avril.

 

Le dîner des Champions

Autre tradition, le vainqueur aura le devoir d’inviter tous les vainqueurs à son dîner des Champions, le mardi d’avant tournoi. il décidera lui même de la composition du menu.

Pour l’anecdote, Patrick Reed avait opté pour la côte de boeuf !

La tenue des caddies

Autre exception de ce tournoi, les caddies au Masters sont reconnaissables au premier coup d’oeil avec une combinaison blanche et une casquette verte. 

Mais d’où vient cette tradition particulière?

Depuis son ouverture en 1933, Augusta National employait des hommes afro-américains pauvres de la communauté locale à travailler comme caddie. Les membres ont voulu leur fournir un uniforme plus élégant – une combinaison blanche et une casquette verte.

Jusqu’à la fin des années 1970, il était fréquent que tous les joueurs se voient attribuer un caddy lors des différents tournois auxquels ils participaient. De nos jours, chaque joueur a son caddie dédié à une saison complète, ou ponctuellement

Jusqu’en 1982, le Masters d’Augusta National a été l’un des derniers tournois et parcours à proposer aux golfeurs des caddies locaux. En 1983, ils ont finalement changé leur règle. Mais, pour maintenir la tradition,  les membres ont conservé cette obligation pour les caddies en visite de porter la désormais célèbre combinaison blanche avec une casquette verte.

Les combinaisons blanches uniformes arborent  dans le dos, l’inscription en vert du nom du joueur que chaque cadet représente.

Il y a également un logo Masters sur la poitrine droite et un numéro sur la poitrine gauche  qui représente l’ordre dans lequel le cadet a enregistré son nom lors de l’événement. Une exception: le numéro 1 est réservé au caddie du champion en titre.

A propos Christophe B.

Passionné de Golf depuis mes premiers swings sur le 9 trous de Moliets dans les Landes en 1986. Fidèle spectateur de l'Open de France depuis 1987, du Trophée Lancôme, Seve Trophy et The Open 2011 et 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *