une victoire pour BRUCE KOEPKA au 100ème USPGA

une solide victoire pour Bruce Koepka

C’est donc avec une nouvelle victoire pour Bruce Koepka, sa 3ème en Majeur, que s’est achevé le 100ème  USPGA. Le solide américan marque l’histoire en établissant le plus bas score de l’histoire des Majeurs avec un très beau 264 (69,63,66,66). Il rejoint aussi Tiger Woods et Padraig Harrington, dans le club des vainqueurs de 3 majeurs en 2 ans. Ce joueur de 28 ans, ex membre du ChallengeTour en 2013, soit il y a seulement 4 ans et demi, a été très solide. Leader le samedi soir, il fera pourtant 2 bogeys aux 4 et au 5. Il réussira à toujours rester leader ou co-leader tout au long de la dernière journée. Cette victoire pour Bruce Koepka marquera les esprits car il a surtout été inébranlable dans tous les moments forts pour gagner la 4ème victoire  de sa carrière professionnelle sur le PGATour !

3 décennies en compétition pour un titre !

Il y avait pourtant une quinzaine de joueurs de 3 décennies différentes, en lice pour la victoire de ce 100ème USPGA à Louisville. Il fallait résister aux attaques de Justin Thomas, 25 ans, vainqueur du Championnat du Monde , une semaine avant et revenu co-leader au trou 10. Adam Scott, 38 ans, de retour aux avant postes jouait, en embuscade, dans la dernière partie avec Koepka. Mais l’animateur du jour du Bellerive Country Club, dans le Missouri, fut, sans conteste, Tiger Woods.

L’homme de 42 ans au 14 victoires en Majeur, a entretenu le suspens jusqu’au bout avec une partie exceptionnelle. Il a joué 64, la meilleure carte du jour avec Tyrrell Hatton et Rafa Cabrera-Bello (tous les deux 10èmes en gagnant 26 places).

23 Putts pour Tiger Woods !

Avec 8 birdies 2 bogeys et 23 putts, Tiger Woods réalise là son meilleur score du dimanche dans l’histoire de ses tournois en Majeurs. Même s’il ne s’est pas toujours facilité la tâche, il n’a pas craqué. Il a fait des recoveries comme dans ses meilleures années de victoire en Majeur. Combatif jusqu’au bout, avec 4 birdies sur les 7 dernier trous (dont le 18), il ne gagne pas mais n’a jamais été aussi proche d’une 15ème victoire en grand chelem.

Mais Bruce Koepka a marqué les esprits et les points à chaque fois qu’il fallait le faire pour garder un point d’écart avec le Tigre. Car cette fois, parti avec 4 points de retard sur le vainqueur, le Tigre n’aura jamais été en tête dans le tournoi, contrairement à The Open mi-juillet.

 

 

Le public n’avait d’yeux que pour lui. Il l’a bruyamment soutenu autant qu’il a cru en en sa victoire. Tiger Woods a déclaré être lui-même surpris d’être autant compétitif aussi rapidement. Finalement, il termine, seul, à la deuxième place ! Tout le monde est maintenant convaincu, et lui le premier, qu’il va gagner à nouveau.

Va-t-il participer à la Ryder Cup en tant que joueur ? Après cette 2ème place à Louisville à 2 coups de la victoire, sa 6ème place  à Carnoustie à 3 coups et son retour au 26ème rang mondial, on a l’idée qu’il ne sera pas vice-capitaine. Tout le monde l’attend comme  joueur dans l’équipe de la Rydercup au Golf National.

Une nouvelle ère.

Avec un peu de recul, on peut se dire qu’il aurait certainement gagné ce tournoi il y a 7 ou 8 ans. Mais aujourd’hui, il n’est plus le seul à driver droit à 300 m. Avec des joueurs comme Justin Thomas, Rory Mc Ilroy, Dustin Johnson et Bruce Koepka, c’est plus compliqué que par le passé. Aucune erreur n’est permise. Sans refaire l’histoire, les 3 points manquants pour la victoire ont été perdus par Tiger Woods sur les 2 premiers trous….du premier jour(là ou Koepka avait  joué -1….).

Les 4 coups de retard le dimanche matin, sur le vainqueur en raison d’un début de tournoi fragile resteront donc un handicap finalement rédhibitoire.

Des Européens en forme !

Du côté des Européens, on a cru que Thomas Pieters allait faire la carte du jour, mais un drive égaré à droite sur le par 5 du 17 mettra fin aux espoirs de podium du joueur belge (carte de 66 tout de même).  Le joueur Belge terminera à une très belle 6ème place en compagnie d’un autre européen Francesco Molinari, vainqueur il y a un mois à The Open à Carnoustie. Il sont devancés par Jon Rahm, 4ème à 5 coups de la victoire. En rappelant les belles 10èmes places de Tyrrell Hatton et Rafa Cabrera-Bello, le bilan européen est satisfaisant.

Enfin côté français, après le cut manqué d’Alexander Lévy, définitivement exclu de la Ryder Cup 2018, Mike Lorenzo repart de son premier avec le sentiment du devoir non accompli. Pour son premier Majeur aux USA, Il a pourtant brillamment passé le cut avec un beau 65 le vendredi, il a mesuré le chemin à parcourir pour progresser dans l’élite mondiale. Le +3 du dimanche lui laisse une impression d’inachevé avec une lointaine 65ème place et 20 000 points à la Race to Dubaï.

USPGA 2019 : un nouveau calendrier

Vivement l’USPGA 2019 ! Pour une nouvelle victoire de Bruce Koepka ? Nous avons de la chance car nous n’attendrons pas la réponse pendant 12 mois comme habituellement. En raison d’un profond changement de calendrier sur le PGATour , le 101ème USPGA aura lieu en mai 2019 à Bethpage sur le Blackcourse, près de New-York.

Le classement complet est ici

A propos Christophe B.

Passionné de Golf depuis mes premiers swings sur le 9 trous de Moliets dans les Landes en 1986. Fidèle spectateur de l'Open de France depuis 1987, du Trophée Lancôme, Seve Trophy et The Open 2011 et 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *